• Français
  • العربية

Master

Médias et Migrations

Objectifs de la formation

Le Master de recherche « Médias et Migrations » vise à former des professionnels capables d’analyser les défis que posent les flux concomitants de médias et de migrations dans l’espace occidental. Ses objectifs se présentent comme suit :

  • Familiariser les étudiants avec le corpus des textes théoriques fondamentaux concernant les processus migratoires et les relations interethniques ainsi que leur présenter les avancées les plus récentes des recherches nationales et internationales dans ce domaine.
  • Leur permettre de se repérer dans les réalités sociales et politiques tout en se situant dans le débat épistémologique grâce au maniement des concepts, schémas explicatifs, théories mises en œuvre dans le domaine des migrations et des relations interethniques dans les pays à tradition migratoire.
  • Les initier aux outils méthodologiques (documents écrits, statistiques, enquêtes de terrain, analyses de discours) appliqués à l’étude des migrations et des relations interethniques.
  • Les former à la démarche comparative en prenant en compte une variété de situations de contact de population dans le monde, induite par divers processus tels que conquêtes, colonisation, redécoupage de frontières.

Compétences à acquérir

  • Réaliser un diagnostic de situation : décrire les contextes locaux, les présenter, les synthétiser en vue d’une recherche et en vue d’une étude à visée professionnelle, les analyser dans leur complexité.
  • Proposer des orientations concrètes susceptibles d’améliorer le niveau de vie ou les prises en charge des populations migrantes ou ayant migré, en tenant compte des cadres législatifs en place.
  • Comprendre le vécu des populations migrantes ou ayant migré, à partir du travail de réflexivité et de décentration propre à la démarche anthropologique et mettre en regard les points de vue, représentations et pratiques observés.
  • Accompagner une action de solidarité, de coopération décentralisée menée par les collectivités locales et territoriales (implantation, évaluation, diagnostic, rédaction du projet.)
  • Utiliser les outils de l’anthropologie visuelle (photos, vidéo) dans le cadre de pratiques de médiation
  • Analyser des situations de contact durable entre les groupes d’origines diverses, induites notamment par les migrations de populations.
  • Analyser des transformations dues à ces migrations tant dans les pays de départ que dans les pays d’accueil.
  • Analyser des processus sociaux de discrimination, des mécanismes psychosociologiques de la production symbolique des identités et la formation du lien social.
  • Prendre connaissance des questions juridiques concernant la migration, ainsi que les différentes institutions, collectivités publiques, associations, ONG ou encore syndicats, ayant à gérer les questions des flux migratoires ou des relations interethniques.
  • Repérer le traitement de la discrimination, relations entre migrations, genre et développement.
Durée
2 ans
Langue
Français

Conditions d’accès

  • Disposer d’une licence en Information et Communication ou équivalent, licence en droit, sociologie, économie, sciences politique, démographie, sciences des langues, ou équivalents.

Pré-requis pédagogiques

  • Intérêt prouvé et manifeste pour les études migratoires et les médias, Maîtrise du Français et de l’Arabe. La connaissance avancée des langues étrangères est un atout.

Procédure de sélection

  • Étude du dossier
    • Mention : minimum assez bien
    • Des recherches, articles, études sur le terrain en rapport avec le domaine peuvent également être un atout.
  • Test écrit : analyse de texte et résumé.
  • Entretien avec un jury constitué de professeurs de l’ISIC.

Débouchés de la formation

Le Master « Médias et migrations » assure une insertion professionnelle dans plusieurs domaines :

  • L’enseignement universitaire et la recherche.
  • Les études finalisées et des recherches-actions dans les collectivités territoriales et les différentes instances spécialisées dans le domaine de la migration.
  • Les emplois de documentation et de formations spécialisées.
  • L’emploi au sein des associations, des ONG, des organismes internationaux.
  • Évaluateur des actions de développement durable et en particulier de la qualité des connaissances mobilisées pour ces actions.
  • Chef de projet dans le domaine des relations interethniques et plus particulièrement ce qui concerne les débats de société actuels.
  • Meneur des politiques d’intégration.
  • Les cabinets de consultants et d’expertise en médias, migrations, médias des migrations, etc.
  • Les services déconcentrés de l’État.
  • Les services centraux, (Ministère Délégué chargé des MRE, CCME, Organisation Internationale des Migrations, Conseil des Droits de l’Homme,…)
  • Chef de bureau d’études.
  • Directeur de recherches appliquées.
  • Consultant pour des missions ponctuelles.

Pour plus d’informations sur le devenir des étudiants, vous pouvez consulter l’onglet « Lauréats » dans la rubrique « Étudiant ».