• Français
  • العربية

Convention de partenariat pour développer l’action médiatique et communicationnelle des collectivités territoriales

Convention de partenariat pour développer l’action médiatique et communicationnelle des collectivités territoriales

La Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) et l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre de partenariat qui vise à établir un cadre général de coopération pour agir en faveur du développement de l’action médiatique et communicationnelle des collectivités territoriales, et ce dans le cadre de la promotion des principes de bonne gouvernance.

Signée entre le Wali-Directeur Général des collectivités territoriales, Khalid Safir et le Directeur de l’ISIC, Abdellatif Bensfia, cette convention entend également à approfondir les connaissances des étudiants journalistes et des journalistes professionnels dans le domaine de la gestion de la chose locale, pour un marketing territorial national productif.

Ce partenariat porte sur des domaines d’intervention liés à la formation et à la formation continue, l’organisation d’événements communs, le conseil spécialisé, la réalisation des recherches et d’études, ainsi que l’offre des stages de terrain au profit des étudiants journalistes de l’ISIC.

Dans une allocution de circonstance, M. Safir a indiqué que cette convention, émanant de la volonté des deux parties de soutenir le développement territorial du Royaume, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2021-2023 de la DGCT, notamment l’axe réservé à la promotion de la participation citoyenne, à travers le soutien aux médias et à la communication au sein des collectivités territoriales et le renforcement de leurs mécanismes de dialogue et de concertation avec les citoyens et la société civile.

Dans ce contexte, il a souligné la grande importance des médias et de la communication dans la gestion de la chose territoriale, à travers l’adoption des approches des médias de proximité et l’utilisation du numérique, ainsi que leur grand rôle dans la promotion d’une participation citoyenne constructive.

M. Safir a relevé que l’objectif principal de la conclusion de cette convention est la conjugaison des efforts des deux institutions pour soutenir les médias et la communication des collectivités territoriales et le renforcement de leurs compétences en la matière, pour accompagner la mise en œuvre des programmes et des projets de développement intégré et approfondir les capacités des étudiants journalistes de l’Institut concernant la gestion de la chose locale afin de leur permettre de contribuer à des médias locaux éclairés qui contribuent à la mobilisation des citoyennes et citoyens pour participer efficacement au développement de leurs espaces.

De son côté, M. Bensfia a indiqué que cet accord revêt une grande importance au vu de la conviction des deux parties de l’intérêt qu’il faut accorder aux médias et à la communication, notamment dans leurs aspects numériques, et au soutien de la gestion de la chose locale et territoriale afin de diffuser la culture de cette gestion auprès des médias nationaux.

Cette convention “traduit également la conviction ferme des deux parties de rapprocher la chose locale des professionnels des médias, en particulier les étudiants journalistes, outre d’exprimer la profonde conscience que le développement global doit se faire à travers un fort soutien médiatique”, a relevé M. Bensfia dans une déclaration à la MAP.

Il a également expliqué que ce soutien médiatique permettra de mettre en évidence les projets de développement que connaissent les espaces territoriaux du Royaume, dans le cadre du nouveau modèle de développement et du chantier de la régionalisation avancée.